Séchoir solaire

image sets

Après les parcs de gavage motorisés, une autre innovation importante permet d'améliorer la production de la ferme : il s'agit d'un séchoir à maïs solaire et gravitaire.

Le maïs, qui est une plante tropicale, ne peut sécher au champ sous nos latitudes car il murit trop tard. Traditionnellement, il était ramassé en épis pour être séché par le vent durant l'hiver dans des cribs : caissons grillagés, hauts et étroits.

 

Ce mode de séchage naturel, qui ne requiert de l'énergie que pour le chargement et le déchargement, présente l'inconvénient de nécessiter beaucoup de travail pour ces deux opérations. Surtout, il dépend totalement de la météo de l'automne et de l'hiver.

Si le crib n'est pas trop large et qu'il est implanté dans un endroit très venteux, la conservation réussit généralement bien. Mais dans un fond de vallée comme Eyhartzea, il est difficile de trouver un endroit convenable.

Nous pouvions donc avoir des développements de moisissures, qui sont toxiques pour les volailles. C'est pourquoi nous avons abandonné ce mode de séchage dans les années 80 et l'avons remplacé par un séchage à façon dans des tours de séchage industrielle fonctionnant au gaz.

image setsCette solution, si elle présentait le mérite de la simplicité : récolte en grain à la moissonneuse batteuse, livraison chez le sécheur par camions et reprise au fur et à mesure des besoins, était particulièrement vorace en énergie fossile et décevante sur le plan de la qualité du grain.

Nous avons donc imaginé un système qui permette un séchage lent, à basse température pour une qualité optimale du grain, et qui demande peu de travail et d'énergie. Il reprend le principe des séchoirs solaire à fourrage (utiliser la chaleur s'accumulant sous la toiture pour réchauffer l'air de séchage) que nous avons implanté dans un talus de manière à profiter de la pente du terrain pour un remplissage et une vidange par simple gravité.

image setsCe bâtiment a été construit de 2007 à 2009 et nous donne toute satisfaction. Il permet de sécher et stocker toute notre récolte de maïs et également, l'été, de faciliter la récolte du triticale-fèverole en y bennant directement les remorques, en complétant le séchage, en refroidissant le grain et en permettant son nettoyage à la reprise

Une présentation plus détaillée se trouve dans cet article.