Conduite des bandes - Les grands parcs

image setsVoilà enfin venu le temps ou nos jeunes canards vont découvrir leur élément naturel, sans lequel ils ne s'épanouissent jamais complètement : le cours d'eau. Suffisamment développés pour affronter le fort courant qui se produit lors des crues, les jeunes canards sont installés dans un des sept champs-parcs. Une taille suffisante est également nécessaire pour faire face aux attaques des visons d'europe, petit carnassier rarissime qui peuple encore les bords de ce ruisseau.


Durant l'été, ce sont des champs de maïs (voir rotations) dont le pourtour est laissé en herbe et bordés par le ruisseau sur une centaine de mètres.image sets
Sur ces vastes parcours, durant la bonne saison, l'alimentation est facile à trouver et les trémies d'alimentation ne sont ouvertes que deux fois par semaine.
Les fortes chaleurs et le soleil indisposent les canards qui trouvent refuge sous le maïs ou dans l'eau. image sets

A partir de novembre, les canards sont installés dans les pacages d'hiver semés de trèfles, d'avoine et de colza fourrager. Les canards raffolent du colza dont ils pâturent les feuilles. Si l'hiver n'est pas trop rigoureux, les tiges donnent de nouvelles pousses qui seront consommées au fur et à mesure. image sets
Avec le froid, l'alimentation en insectes et autres animalcules se fait rare dans les parcs et les nourrisseurs sont ouverts un jour sur deux.image sets
La consommation d'aliment est maximale à cette époque, d'autant que le froid aiguise l'appétit : alors qu'un canard élevé à la belle saison consomme au total 13 à 14 kg d'aliment, il faudra 25 à 26 kg pour celui de l'hiver.