Evolution des techniques - Le premier brevet

image sets Les cages individuelles abandonnées, il a fallu mettre en place de nouveaux logements qui permettent de concilier à la fois le bien-être des animaux et celui du gaveur.


Les parcs classiques présentaient de gros inconvénients :

  • Il fallait se promener de parc en parc avec les seaux de maïs qui pesaient leurs poids, entrer dans le parc, pousser les canards au fond, mettre la machine et le siège en place puis, une fois le lot gavés, passer par dessus les canards pour ressortir.
  • Durant toutes ces phases, les canards avaient tendance à s'empiler les uns sur les autres, les plus faibles se faisant piétiner et griffer, certains même pouvant s'étouffer si on n'y prenait pas garde
  • Chaque canard devait être attrapé pour être introduit dans la caisse avant d'être gavé et il fallait être vigilant pour qu'un autre canard n'en profite pas pour passer subrepticement.


image setsUn nouveau type de parc à donc été imaginé.

Nous avons aménagés des couloirs sur caillebotis, d'une largeur de 2 mètres et équipés de barrières tous les 3 mètres de manière à constituer de grands parcs logeant une trentaine de canards.
Les barrières latérales étaient surmontés de rails sur lesquels circulait un chariot.
Ce chariot transportait la machine à gaver, la caisse de maïs et le gaveur.
image sets
Elle était équipée de parois faisant office de barrière, d'un siège pour le gaveur et sous ce siège, une caisse pivotante servant à la contention du canard et son évacuation vers l'arrière.

La règlementation européenne préconisant dés cette époque l'interdiction des cages individuelles, un fabricant local s'était montré intéressé et nous avait incité à breveter le système.
Une aide de l'ANVAR a permis de le faire pour un coût trés réduit.
Malheureusement, les autorités françaises ont repoussées à plusieurs reprise les échéances, ce qui n'a pas permis le développement du procédé.

Ce système a été utilisé sur la ferme jusqu'en 2003 où il a été définitivement remplacé par le système actuel imaginé dés 1999 et mis peu à peu au point.