Foires et marchés

Salon Saveurs à ParisA part le marché de Saint Jean de Luz que nous faisons en permanence par le G.I.E. Baserria, nous allons peu sur les marchés, foires et salons : notre production stabilisée depuis des années autour de  3700 canards ne nous permet pas de répondre à toute la demande.

Nous avons donc progressivement arrêté les marchés et foires sur lesquels nous allions à nos débuts : Hendaye, Saint Jean Pied de Port, Espelette et diverses foires d'été localement; le marché des Enfants Rouges et divers salons gastronomiques sur Paris.

Pourquoi délaisser ce mode de commercialisation?

Ayant à assumer les fonctions de producteur, la transformation et la vente, nous avons privilégié les circuits les plus efficaces pour la clientèle existante.

La vente sur les marchés et les foires demande beaucoup de temps et de déplacements : il faut s'y rendre par tous les temps, monter son stand et présenter les produits puis de nouveau en fin de marché ranger tout et reprendre la route.

C'est un mode de commercialisation coûteux mais qui reste intéressant lorsque l'on veut se faire connaitre. C'est pourquoi nous l'avons beaucoup utilisé à nos débuts.

Une autre raison est le fait que sur beaucoup de ces manifestations se sont implantés des "faux fermiers". Le terme fermier étant vendeur, beaucoup d'opportunistes (voire d'escrocs) s'y présentent comme d'authentiques petits producteurs. Nous ne tenons pas à participer à ces mascarades.

Ainsi, nous ne participons aujourd'hui qu'à des manifestations qui présentent une réelle éthique comme celles d'Idoki ou de Slow-Food.