Historique - L'élevage des canards

Canards au ruisseau Les canards et les oies ont toujours tenus une place importante dans la ferme Eyhartzea : cette vallée étroite et humide est favorable à cet élevage, et ses champs de bas fonds plus propices à la culture du maïs qu'a celle du blé. Les deux éléments nécessaires à la production de foie gras étaient réunis ainsi que le débouché à proximité : le marché au gras de Saint Palais.


Mais comme pour toutes les fermes de l'époque, les activités menées servaient avant tout à subvenir aux besoins de la famille. Les confits de volailles grasses constituaient, avec ceux de porc, la base des réserves alimentaires de la famille. Les foies gras par contre, hormis pour les grandes fêtes, étaient rarement consommés à la ferme : leur prix élevé sur le marché permettait une entrée d'argent appréciable pour la maitresse de maison, généralement en charge de cette production.
Les canards maigres occupaient également une place importante : se reproduisant naturellement dans cet environnement favorable, ils constituaient le plat principal du repas dominical, en place du poulet habituellement utilisé à cette occasion.